Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 18:38
bon moi aussi je vais vous raconter ce que j'ai survécu lors de ce GR 2006
le départ,
 vers 1 du matin + de 2000  fous sont lâchés du stade de st  Philippe pour 143 KMS. je part en petite foulées,et au bout de quelques kilomètres je rattrape Joël (comme d'ab). Arriver dans le sentier ça ralenti beaucoup et je commence à dépasser mais cela ne va pas durer, j'ai pas envie de faire de fractionné. Avec jo on se suit mais j'arrive au volcan un peu avant lui, ça change ! Valérie et berenice sont là avec mon ravito, il fait hyper froid,courageuse les filles, j'apprends que Thierry est passé 1er, chapeau!! une petite soupe pour se réchauffer, et je repart en compagnie de jo et de flo, et  je penne un peu à grimper l'oratoire, flo est impressionnant et il part tt seul dans la descente vers piton textor, mais on le rattrape avant  mare à boue. 
A mare à boue je m'arrête juste pour prendre une soupe et jo part comme une fusée, je le laisse partir, et dans la montée vers le kerveguen je rejoins le doc qui n'est pas très bien. Arriver au kerveguen, je suis content, marre de cette montée et de la boue,enfin de la descente, un ptit gel  et 40 mn + tard je suis en bas, arriver à cilaos, jo est là,  seb et ses parents s'occupent de mon sac et de mon dos qui est écorché par le sac,(l'elasto que j'ai mis avant la course était mal placé apparemment), en tt cas grâce à eux je suis rester que 15 minutes et je les remercie pour leur efficacité. je repars en forme mais la montée vers le col du taîbit fut hard, c'est long!!!!, la descente vers marla tranquille comme d'hab, et qui je vois à marla,devinez? jo bien sûr, moi je décide de me nourrir et lui il repart,je commence à me demander si c'est ma présence qui le fait fuir. allez rendez vous  à roche-plate avant la nuit si possible.Entre  trois-roches et roche plate je me fais doublé par un fous qui court dans la montée, mais  je le rattrape dans la descente , il  me dit qu'il a mal aux genoux, et bla bla.... une vrai radio (ça me rappelle quelqu'un), j'accélère un peu la nuit tombe .
 j'arrive à 19h à roche plate. Tiens monsieur Joël encore lui, on est reçu comme des rois par l'équipe de 3 roches ( steph , flore , dany ) on n'a + envie de repartir, et cette fois-ci jo repars avec moi, on suit un groupe de coureurs, mais arriver à la brèche on les laisse. elle est terrible la descente de nuit, mes jambes sont tétanisées, et en remontant vers les orangers on entend de la musique,super,mais je déchante vite car c'est  vers l'autre versant (au niveau de la boutique )qu'il y a la fête.
Et dans la descente vers la passerelle, le seul faite de pensée à la montée vers l'école de grand place ça te coupe les jambes et le moral. Après absorption de quelques gels, on entame la montée tranquille, on n'est pas rester longtemps au ravito de l'école, et des coureurs en profite pour nous suivre et sur le sentier on rencontre magot hoareau devant un feu (ma la fré et sommeil qu'elle nous dit). Jo souffre de + en + au niveau de la cheville et je lui file du dafalgan 1g et c'est repartis doucement . Arriver à aurère,le medecin du poste est une connaissance du boulot et jo connait le mari (gendarme au pghm),  allongé sur 1 brancard Simone kayser, elle à abondonner on dirait.Jo se fait soigner mais il n'est pas bien du tout, il boite il me dit de partir, mais je lui dit qu'on finit ensemble, et l'encourage mais dans la descente vers deux bras,je le laisse il a trop mal et veut abandonner, merde ! 
cette descente fut longue vers 2bras pauvre jo il doit morfler, sur 1 brancard margot se fait masser, je prends des pâtes coca, et je repars et traverse le bras st suzanne dans l'eau ça m'a fait du bien, la montée s'est au moral et  dans les derniers dénivelés je me fais doubler par quelques coureurs dont margot, et sur les derniers cent mètres je me casse la figure, ça fait mal, bon rien de casser. j'arrive à dos âne vers 5h30, le ravito n'est pas là ,c'est pas grave mon sac est encore plein de barres et de gels, à +sieurs reprise je m'arrête car mon camel fuit, quel poisse!  bon j'arrive à résoudre le problème,avec la fatigue j'avais des difficultés à fermer le bouchon.
Du point géodésique et avant la montée du piton batard je trottine, le soleil commence à taper, je regrette d'avoir laisser ma casquette a roche plate.je me fait doubler par des kamikazes dans la descente du kiosque d'affouche, ils se sont sûrement reposer eux, alors que moi mi gagne +, mes yeux se ferme tt seul. une gorgée de guarana et s'est reparti.
Dans la descente vers le Colorado c'est glissant par endroit, et vlan le cul par terre ! arriver au Colorado on m'oblige de mettre le tee shirt officiel pour l'arrivée mais il est avec Val.mon gsm est HS, noyé par l'eau du camel,un coureur généreux me prête le sien. 
dans la descente vers la redoute j'essaye de suivre un fou mais  je le laisse partir dans les derniers lacés, val me donne ce satané t'shirt et je file en sprintant  vers l'arrivée en tout cas j'essaye ouf ! enfin, c'est finit
Thierry et Ralph sont là, je cherche de l'ombre, il fait chaud, et je suis à 2 doigts de tomber comme à mada. après dans la journée j'engloutis  2 rougailles saucisses et 1 cabris massallé + une ou 2 dodos
Je suis à mon 6 ieme GR et comme d'hab je me dit que c'est le dernier jusqu'à la prochaine. Et merçi encore aux bénévoles d'A2r et les autres, vous êtes les bienvenues sur les autres courses.
Partager cet article
Repost0

commentaires